S’incruster dans son passé

chino-otsuka-past-present

Les mains « dans » l’écriture de Cut Cut Bang Bang avec Jean Dusaussoy, nous nous promenions sur la toile quand soudain, v’là-t’y pas que nous tombons sur ces photos-là.

Chino Otsuka  adulte a trouvé le moyen de rencontrer Chino Otsuka enfant en s’incrustant dans ses photos de famille. La poésie de ses clichés est fulgurante. La photographe instaure un dialogue à trois riche en rêveries de tous genres.

Mon personnage de Ben arrivera-t-il à se fondre dans l’image ainsi ?

L’image d’archive peut bien sûr s’apprécier sans retouche comme un témoignage du passé. Elle est porteuse de nostalgie quand elle montre une époque que l’on a connue. Ou bien elle nous sidère par « l’exotisme » d’une époque lointaine. Mais je trouve qu’elle nous touche en plein coeur quand elle est reliée à notre présent. C’est ce qu’a réussi à faire cette photographe japonaise et c’est un des objectifs majeurs de mon cinéma de recyclage.

chino-otsuka-past-present-8

chino-otsuka-past-present-6

chino-otsuka-past-present-4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s