La classe américaine

La classe américaine est un « MashUp cinéma » fondateur que je classe dans la catégorie « détournement drolatique ».

En voici un teaser orienté « What’s the fuck » de Thomas Robin

 

Contexte 

« À l’occasion de ses soixante-dix ans en 1993, la Warner délivre à Canal+ l’autorisation exceptionnelle d’utiliser les extraits de son catalogue. Michel Hazanavicius et Dominique Mézerette, y voyant une occasion unique d’outrepasser les problèmes de copyright et de royalties habituels, réussissent le tour de force de réaliser un long-métrage complet en s’adjoignant les services des authentiques comédiens de doublage des personnages détournés. » Wikipédia 

 La Classe Américaine est l’oeuvre qui fit connaître Michel Hazanavicius, le réalisateur qui gagna sa place au soleil avec The Artist (5 oscars).

Ce film joue sur le plaisir de ridiculiser des icônes du cinéma. C’est un peu la revanche du geek sur la star, l’ombre qui prend la lumière.

Quoique l’on pense de ce film, il a le mérite de fissurer le vernis hollywoodien. Au delà de son mode potache, il préfigure des potentialités du MashUp quant à sa capacité à détourner les images célèbres du droit chemin.
Et cette nouvelle créativité va pouvoir s’exercer en toute légalité avec les films qui « s’élèvent » dans le domaine public.

En savoir plus sur les coulisses de la création de ce film.

Un autre teaser :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s