Archive fantastique

Qui a dit que l’archive est pour les vieux poussiéreux ? L’archive peut servir à l’anticipation.

 

Un Mashup réalisé par Christian Johnson et Steve Maher

 

Dans ce film, je trouve que l’effet mashup est plus porteur de sens et saisissant quand les tripods sont incrustés dans les images d’archive de 1914-18. L’archive sert alors de caution de crédibilité à l’élément fantastique des aliens ajoutés.

Au visionnage, je croyais que les images hors archive 14-18 des humains et de leurs chars avaient été tournées aujourd’hui. Or il s’agit d’images retravaillées tirées de la première  version cinéma (1953) du livre de H.G. Wells, selon Fluctuat

Par ailleurs, la musique est agréable à mes oreilles si on l’écoute séparément des images mais elle est trop « funky techno branché arty » pour servir la dramaturgie du propos.

Bien sûr, l’entreprise est louable car un tel film rend l’archive plus sexy et plus accessible au grand public (comme la mode de la colorisation dans les documentaires sur la guerre diffusés sur France 2). Mais une plus grande ambition que « faire un clip impressionnant » aurait été possible.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s