La matière

5.23 soeur eng

Les caractéristiques du film amateur sont pour moi une grande source d’inspiration.

L’intensité de réél qui s’en dégage, son manque de définition par rapport à l’image 35 mm, ses zones d’ombre, ses gouffres narratifs, son absence de contrechamp m’obligent à m’affraichir des usages classiques de la grammaire audiovisuelle et me permettent d’envisager d’autres façons de raconter des histoires.

Dans le film amateur, je m’attache à mettre en relief le hors-champ créé par le filmeur. Et pour redonner de la chair et du sang à ces images muettes, je fais sortir les mots des personnages par du ressenti d’acteurs

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s